(Modifié le 27/07/2019)

Tor Browser

Tor Browser
Naviguez dans l’anonymat à l’aide du navigateur Tor. Voici comment installer Tor sur un bureau Linux.

Traduction du post “How to Install and Use the Tor Browser on Linux”
Dave McKay June 11, 2019, 9:00am EDT

Qu’est-ce que Tor?

Dans les discours informels, nous utilisons indifféremment les termes «Internet» et «Web». Mais en réalité, le Web et Internet sont deux choses très différentes. Si les sites Web étaient des locaux - des magasins, des usines, des centres de divertissement - Internet serait les routes et les autoroutes les reliant.

Internet prend en charge de nombreux services. Le World Wide Web n’est que l’un d’entre eux. D’autres services tels que la messagerie électronique, RDP , DNS , NNTP sont fournis sur Internet, et aucun de ceux-ci n’est un site Web.

Les réseaux superposés utilisent également Internet. Le réseau Tor ( The Onion Router ) est l’un de ces réseaux superposés. Il fournit l’anonymat et la confidentialité aux utilisateurs. Avec Tor, si vous l’utilisez efficacement, personne ne pourra retracer votre activité à votre adresse IP.

Le trafic qui passe sur le réseau Tor est crypté. Bien que cela aide à préserver l’anonymat des personnes qui l’utilisent, le cryptage pose un problème de réseau. Les éléments de routage et de commutation classiques d’Internet ne peuvent pas fonctionner avec le trafic réseau Tor.

Un réseau de relais Tor, hébergé et géré par des volontaires, effectue la commutation et le routage à la place. Les relais Tor renvoient intentionnellement votre connexion entre plusieurs relais, même si cet itinéraire n’est pas nécessaire pour atteindre votre destination. Ce «rebond» est une autre raison pour laquelle Tor rend virtuellement impossible l’arrière-piste et l’identification de la personne à l’extrémité distante.

C’est la force de cet anonymat qui a conduit le réseau Tor à héberger de nombreux sites Web se livrant à des activités criminelles. Le réseau Tor constitue une grande partie de la toile sombre . Cependant, toutes les activités sur le réseau Tor ne sont pas illégales. Les dissidents des régimes répressifs, des sources de presse anonymes, des lanceurs d’alerte, des activistes et les militaires utilisent tous Tor pour des raisons légitimes.

Les services cachés dans Tor ont des adresses se terminant par le suffixe «.onion». Ils ne s’affichent pas sur Google et ne peuvent pas être visualisés ni consultés à l’aide d’un navigateur Internet normal. Vous devez utiliser le navigateur Tor pour visiter ces sites, mais vous pouvez également l’utiliser pour accéder à des sites Web normaux avec un anonymat supplémentaire.

CONNEXES: How to Access .onion Sites (Also Known as Tor Hidden Services)

Comment installer le navigateur Tor

Installer le navigateur Tor uniquement à partir du site Web officiel du projet Tor. Les instructions manuelles suivantes fonctionneront sur toutes les distributions Linux.

téléchargement

**Téléchargement par défaut de la version américaine**
Accédez à la page de téléchargement du projet Tor et cliquez sur le pingouin.

Tor Browser

Si votre navigateur propose d’ouvrir ou de sauvegarder le fichier, choisissez l’option de sauvegarde du fichier.

Tor Browser

**Téléchargement de la version française**
Rechercher la version française sur le site https://dist.torproject.org/torbrowser et la version en cours /8.5.4/ Ouvrir un terminal dans le dossier et exécuter l’instruction suivante

cd ~/Téléchargements/
wget https://dist.torproject.org/torbrowser/8.5.4/tor-browser-linux64-8.5.4_fr.tar.xz

Le fichier est enregistré dans le répertoire Téléchargements.

Lorsque les versions futures du navigateur Tor seront publiées, les numéros de version du nom de fichier changeront. De plus, une partie du nom de fichier indique la langue. Dans cet exemple, «fr-FR» signifie français.

Si vous avez téléchargé une version linguistique différente ou si vous suivez ces instructions ultérieurement, à un moment où la version du navigateur a été modifiée, remplacez les noms de fichier et les noms de répertoire avec lesquels vous travaillez réellement. utilisé dans ces instructions.

Le fichier téléchargé est un fichier .tar.xz. Nous devons le décompresser et le décompresser pour pouvoir utiliser son contenu.

Dans la fenêtre de terminal utiliser la commande suivante. Notez que le “J” dans xvJf est en majuscule.

tar -xvJf tor-browser-linux64-8.5.4_fr.tar.xz 

Un nouveau répertoire tor-browser-_fr sera créé dans le dossier Téléchargements.

Intégration au niveau du système

Ouvrez une fenêtre de terminal à cet endroit. Pour installer le navigateur Tor dans un dossier système, vous devez déplacer ce répertoire, tor-browser_fr-FR , dans le répertoire /opt . C’est l’emplacement habituel des programmes installés par les utilisateurs sous Linux. Nous pouvons le faire avec la commande suivante. Notez que vous devez utiliser sudo.

sudo mv tor-browser_fr /opt 

Changer de répertoire pour aller dans /opt/tor-browser_fr

cd /opt/tor-browser_fr  

En utilisant ls pour lister le contenu de ce répertoire, nous voyons un autre répertoire et un fichier avec une extension “.desktop”. Nous devons exécuter le fichier «.desktop» pour enregistrer l’application dans votre environnement de bureau.

./start-tor-browser.desktop --register-app

Comment lancer le navigateur Tor

La séquence d’installation décrite ci-dessus a été testée sur les distributions Linux actuelles Ubuntu, Fedora et Archlinux/Manjaro.

Comment configurer le navigateur Tor

premier lancement du navigateur Tor

Menu → Internet → Tor Browser
Cliquez sur l’icône pour lancer le navigateur Tor.

Au premier lancement du navigateur Tor, une boîte de dialogue apparaît.

Si vous accédez à Internet via un proxy ou si vous vous trouvez dans un pays qui tente de censurer l’utilisation d’outils tels que Tor, vous devez cliquer sur le bouton «Configurer».

Si aucun de ces cas ne vous concerne, cliquez sur le bouton “Connecter”.

Fenêtre de dialogue de configuration

Cliquez sur le bouton «Configurer» pour définir un proxy ou pour configurer un «pont» afin de vous permettre d’utiliser Tor dans les pays où son utilisation est restreinte.


2 Cases à cocher

Nous allons d’abord examiner les options de censure.

Cochez la case “Tor est censuré dans mon pays”. Un ensemble de trois options apparaîtra.

Ces options vous offrent différentes manières de configurer un «pont». Les ponts sont des points d’entrée alternatifs dans le réseau Tor. Ils ne sont pas répertoriés publiquement. L’utilisation d’un pont rend beaucoup plus difficile pour votre fournisseur de services Internet de détecter que vous utilisez Tor.

La première option vous permet de sélectionner un pont intégré.
Cliquez sur le bouton radio «Sélectionnez un pont intégré», puis choisissez l’un des ponts dans le menu déroulant «Sélectionnez un pont».


options de configuration du pont

La deuxième option consiste à demander un pont alternatif.
Cliquez sur le bouton radio «Demander un pont de Torproject.com», puis cliquez sur le bouton «Demander un nouveau pont».


demander un nouveau pont

Lorsque vous cliquez sur le bouton «Demander un nouveau pont», il vous sera demandé de remplir un Captcha pour prouver que vous êtes un humain.


boîte de dialogue captcha

La troisième option concerne les cas où vous avez déjà les détails d'un pont en lesquels vous avez confiance et que vous avez utilisés auparavant et que vous souhaitez utiliser à nouveau ce pont.

Cliquez sur le bouton radio “Fournir un pont que je connais” et entrez les détails du pont que vous souhaitez utiliser.


fournir un pont

Lorsque vous avez configuré votre pont en utilisant l’une de ces options, cliquez sur le bouton “Connecter” pour lancer le navigateur Tor.


bouton de connexion pour lancer le navigateur Tor

Configurer un proxy

Si vous vous connectez à Internet via un proxy, vous devez fournir les détails du proxy au navigateur Tor.

Cliquez sur le bouton radio «J’utilise un proxy pour vous connecter à Internet». Un nouvel ensemble d’options apparaîtra.


options de proxy

Si vous avez configuré votre propre proxy, vous en connaîtrez les détails de connexion. Si vous êtes sur un réseau d’entreprise ou si quelqu’un d’autre a configuré le proxy, vous devrez obtenir les détails de la connexion.

Vous devrez fournir l’adresse IP ou le nom de réseau du périphérique faisant office de proxy, ainsi que le port à utiliser. Si le proxy requiert une authentification, vous devez également fournir un nom d’utilisateur et un mot de passe.

Cliquez sur le bouton «Sélectionner un type de proxy» pour sélectionner le type de proxy dans le menu déroulant, puis complétez les autres champs.


menu déroulant du type de proxy

Lorsque vous avez configuré votre proxy, cliquez sur le bouton “Connecter” pour lancer le navigateur Tor.


bouton de connexion pour lancer le navigateur Tor

Comment utiliser le navigateur Tor

Vous verrez une barre de progression lorsque la connexion au réseau Tor est établie.


Barre de progression de la connexion du navigateur Tor

Bientôt, vous verrez la fenêtre principale du navigateur Tor.


Fenêtre principale du navigateur Tor

Si cela ressemble beaucoup à Firefox, c’est qu’il s’agit de Firefox, peaufiné et configuré pour fonctionner sur le réseau Tor.

Attention. Tout simplement parce que vous connaissez Firefox, ne modifiez aucun des paramètres de configuration. Et n’installez aucun add-on. Effectuer l’une ou l’autre de ces actions affectera la capacité du navigateur Tor à masquer votre identité. Et si vous faites cela, il est pratiquement inutile d’utiliser le navigateur Tor.

Vous pouvez mettre n’importe quelle adresse de site Web dans la barre d’adresse, et le navigateur Tor se fera un plaisir de naviguer vers ce site Web. Mais utiliser le navigateur Tor pour naviguer sur le Web en général vous donnera une expérience utilisateur inférieure à celle d’un navigateur standard.

Comme votre connexion est renvoyée sur le réseau de relais Tor, votre connexion sera plus lente. Et pour préserver votre anonymat, certaines parties des sites Web pourraient ne pas fonctionner correctement. Les technologies Flash et autres, même certaines polices, ne pourront plus fonctionner ou s’afficher comme d’habitude.

Le navigateur Tor est préférable pour les occasions où vous privilégiez l’anonymat au-dessus de l’expérience utilisateur et pour visiter un site Web «.onion».

Accéder à un site Onion sous Linux

Certains sites Web sont présents sur le net et sur le réseau Tor. Le moteur de recherche Duck Duck Go fait cela, par exemple. Le navigateur Tor vous permet de vous connecter rapidement au site «.onion» de Duck Duck Go.

Cliquez sur le lien “Nouveau sur le navigateur Tor?” Dans le coin supérieur gauche de la fenêtre du navigateur.


Nouveau sur le navigateur Tor? lien

Cliquez maintenant sur le lien “Services de l’oignon”, puis sur le bouton “Visiter un oignon”.


visitez un lien d’oignon

Vous serez dirigé vers le site «.onion» de Duck Duck Go.


Canard site .onion

Cliquez sur le logo de l’oignon vert dans le champ d’information sur le site et vous verrez l’itinéraire emprunté par votre connexion au site «.onion» que vous consultez actuellement.

L’itinéraire emprunté par votre connexion est appelé son «circuit». Dans cet exemple, l’itinéraire commence au Royaume-Uni, et traverse la France jusqu’aux États-Unis, puis passe par un autre ensemble de relais non nommés avant d’arriver enfin à Duck Duck Go «. onion ”.


circuit relais pour routage .onion

Cliquez sur l’icône du bouclier en haut à droite de la barre d’outils du navigateur pour voir votre niveau de sécurité actuel.


niveau de sécurité pour la connexion actuelle

Si vous souhaitez modifier votre niveau de sécurité, cliquez sur le bouton «Paramètres de sécurité avancés».

Vous pouvez définir le niveau de sécurité sur Standard, Safer ou Safest. Chaque augmentation de la sécurité réduit encore le nombre de fonctionnalités du site Web qui continueront à fonctionner correctement.


Paramètres de sécurité du navigateur Tor

Vous pouvez naviguer sur Internet et trouver des listes d’autres sites «.onion», mais il s’agit d’une pratique dangereuse. Beaucoup d’entre eux hébergeront du matériel considéré comme illégal, vous laisseront vouloir blanchir vos yeux, ou les deux.

Une meilleure approche consiste à déterminer si les sites que vous utilisez déjà et auxquels vous faites confiance ont un «. oignon ”sur le réseau Tor. Vous pouvez ensuite utiliser ces sites avec anonymat.

Les sites honnêtes et légaux qui attachent de l’importance à la confidentialité et à la sécurité et qui en font un pilier de l’offre de leurs clients sont susceptibles de fournir un site «.onion» afin de pouvoir être contactés à l’aide du navigateur Tor.

ProtonMail, par exemple, affirme avoir été conçu à partir de zéro, dans l’intérêt de la sécurité et de la confidentialité. Ils ont un site «.onion» pour permettre à leurs utilisateurs de se connecter avec plus de confidentialité. Bien sûr, ce lien ne fonctionnera pas dans une fenêtre de navigateur normale.

Et encore plus d’anonymat

Si même le navigateur Tor ne vous fournit pas suffisamment d’anonymat et de confidentialité, un autre projet utilisant Tor en son centre pourrait être ce dont vous avez besoin.

Tails est un système d’exploitation live que vous pouvez exécuter à partir d’un lecteur flash USB, d’une carte SD ou même d’un DVD. Vous pouvez l’emporter avec vous et l’utiliser depuis (presque) n’importe quel ordinateur. Vous n’avez rien à installer et vous ne laisserez aucune empreinte numérique.

Soyez prudent là-bas

Soyez prudent…

Lorsque vous quittez le Web et que vous vous enfoncez dans l’ombre, vous devez toujours réfléchir avant de cliquer.